Massa en tient une couche.

Publié le par Ouais_supère

http://img248.imageshack.us/img248/9840/56032.jpg
Felipe ne manque pas de ressort: il est tout content, le brasileo, et il y a de quoi. Enfin on imagine.

D'abord, Raffaela, qui ne cache plus sa ressemblance frappante avec Lara Fabian, vient tout pile de dépoter un gluant de 3.3kg, et il est parvenu à ne pas se prendre les ciseaux dans l'oeil au moment de couper le cordon.
Et puis, après une entrée en matière catastrophique, il s'est payé le luxe d'une 3e place puis d'une victoire quelques pouces devant Dieu lui-même (qui n'a pas toujours été aussi magnanime à l'égard des brésiliens au moment de franchir les lignes d'arrivée, n'est-ce pas Rubens) lors d'un évènement en forme de course de karting qu'il avait, ceci explique sans doute cela, lui-même organisé.

Dieumacher qui, notons-le, ne nous a pas épargné les propos onctueux habituels et caractéristiques de ceux qui carburent sévère aux anti-douleurs (un retour en F1 est à ce prix, avant péremption, et/ou, qui sait, un destin à la Jackson, autre Michael galactique). Il considère Massa comme un fils, il est fier de lui, et gnagnagna, et gnagnagna.

Du coup, Felipe plane dix mille pieds au dessus de nos têtes.
Pire: le voilà qui s'en va faire la léchouille à Alonso, qui lui n'a que fiche de ses bons sentiments sous Voltaren 75mg. S'il a signé chez les Rouges, c'est pas pour se la jouer grenadine mais plutôt pour faire couler le sang sur la piste comme en coulisse, dans son style caractéristique.
"Alonso est un grand pilote et tout le monde le sait, nous pouvons former le duo le plus redoutable du monde!"
Sic, bordel de merde.
Non mais ça ne tourne pas rond, chez lui.
Cher Mr Massa, sachez que l'on ne part pas à la guerre (car c'est bien de cela qu'il s'agit) la main tendue et le froc aux chevilles, mais tête baissée, en hurlant, et au pas de course encore.

Fernando Alonso, qui n'avait jamais vu une telle parodie de la Petite Maison Dans la Prairie, n'a pu apporter que la seule réponse qui vaille: il a refusé, comme chaque année, de participer à cette plaisanterie en karting à laquelle Felipe l'avait bien sûr convié, carton d'invitation rose et enveloppe parfumée, et a fermé sa gueule.

L'espagnol ne tire pas sur les ambulances. Il sait, parce qu'il connait l'adage (bon sang, mais de qui est-ce, déjà?), que Massa a probablement perdu plusieurs dixièmes au tour en ce triste 30 novembre 2009 dans un hôpital huppé de Sao Paolo lorsqu'il a pour la première fois, les yeux humides, brandi Felipinho devant Raffaela.
Plusieurs dixièmes qui ne l'auraient probablement pas handicapé pour vaincre encore et toujours, week-end après week-end, l'autre blondasse avinée fan de rallye. Mais qui risquent, hélas, de le laisser un peu loin du compte face au couillu d'Oviedo, qui lui ne s'y reprendra pas à deux fois pour lui faire bouffer sa feuille de temps.

Encore un fils de Dieu bien parti pour nous abreuver de son amour et de sa compassion, mais on aurait préféré qu'il nous prêche sur la piste la voie toujours impénétrable du Seigneur Schum. Triste destin.

Bien à vous, bisou.

Publié dans Bréking niouze

Commenter cet article

jm 22/12/2009 18:37


pas oublier quand mème que jacques fait partie des champions du monde, pas rien qd mème!


1815 03/12/2009 22:48


en plus, ça ferait deux fois que ferrari débauche, coup sur coup et à prix d'or, la "vedette" du moment pour ensuite lui mettre des batons dans les roues. sacrément limpide comme raisonnement.

remarque, si on écoute la populace, dennis avait fait pareil: filer $20M à alonso pour le regarder se faire allumer par le petit d'jeun d'à côté payé au lance-pierre. on a d'ailleurs vu les mêmes
qui se plaignaient du favoritisme éhonté de todt affirmer, sans se pincer, que McLaren aurait dû brider le bleu bite en raison du droit d'ainesse. ben voyons.
putain, pour une fois qu'on a pas eu une saison chiante... merci ron.
en plus ça lui aura coûté que $100M... et deux titres. une paille. :o


1815 03/12/2009 22:08


lol.
le favoritisme dun côté, les chouchous de l'autre...
ces super excuses c'est vieux comme le premier silverstone de 1950. voire plus.


1815 02/12/2009 20:21


ouais, on sait, petit taurillon deviendra grand, toussa.
massa devait se faire étaler par le fooormidable guerrier venu du froid, et hamilton devait ne pas exister face à un si grand dobeul.
et pis finalement, hein?


Ouais_supère 03/12/2009 00:25


Finalement le petit Massa à son Schumi a plus d'une fois étalé dans son vomi l'alcoolo taciturne, et le chouchou de Ron Denise a flanqué des sueurs froides au couillu d'Oviedo, oui, c'est un
fait.

Je fustige simplement les déclarations de convenance dont se fend Felipe, je crois que j'y préfère nettement les silences et leur éloquence.
Ces deux-là ne se feront aucun cadeau dans ce qui peut se révéler l'un des duels les plus passionnants depuis, justement, le battle Alonso/Hamilton.

Notons que les batteries d'excuses sont déjà chargées chez les fans de l'un comme de l'autre.
Si Massa l'emporte, il sera toujours temps pour les Alonsomaniaques de fustiger l'attitude protectrice des Rouges à l'égard du brésilien, et si Alonso lui flanque la raclée il seront nombreux à
chouiner que l'autre n'a pas récupéré de l'attentat au ressort.

C'est chez Kleenex qu'on se frotte les mains.