Hamilton: "l'auréole, parce que je la vaux bien."

Publié le par Ouais_supère

J'imagine que vous avez déjà lu ça, Hamilton fait sa fine bouche lorsqu'on lui présente le palmarès de Schumacher. Figurez-vous qu'il ne mange pas du pain bénit de Dieu sous prétexte qu'il y a deux-trois grumeaux dans la pâte.

 

Il est gentil, mais un peu culotté. Déjà, on ne lui fera pas l'offense de rappeler les quelques polémiques dont sa carrière, quoi que fleurant bon l'acné juvénile, est déjà ornée de ci de là. Mais, surtout, on lui rappellera quel "sport" il pratique.

  Sans pour autant cautionner cet état de fait, la F1 est un sport où la victoire s'obtient en frôlant les limites, qu'elles soient physiques ou règlementaires.
De par leur conception, les F1 jouent elles-même sur cette dernière limite, d'où, d'ailleurs, les nombreux débats que j'ai franchement le flemme dénumérer sur "l'esprit de la règle" par opposition à "la lettre".

 Une bonne part du travail d'élaboration d'une voiture de ce type réside dans la recherche d'une faille règlementaire.
Comment un pilote pourrait-il s'enorgueillir totalement et à coup sûr d'une victoire "propre et à la régulière" alors qu'il ne peut même pas garantir la légalité absolue de sa monoplace?
 A moins bien sûr de considérer dans un jolie lapalissade que sa voiture est conforme tant qu'elle n'a pas été déclarée non conforme.
 On est dans le "pas vu pas pris", le cynisme absolu.

Dans le pilotage, c'est un peu la même chose:
Un dépassement est propre si l'adversaire choisit de ne pas fermer la porte.
Un pilote ferme brillamment la porte si l'adversaire décide de ne pas forcer le passage.
Dès qu'il y a touchette, il y a polémique, généralement, car on joue sur l'interprétation du règlement, le règlement échouant souvent à trancher par lui-même.

 

Et, étonnamment, plus ça se passe haut dans le classement, plus ces polémiques sont promptes et la gachette des juges-observateurs sensible.

Comment Hamilton pourrait-il prétendre au firmament de la discipline tout en restant systématiquement hors de ces considérations? On lui concèdera que c'est un noble objectif, mais on lui souhaite surtout bien du courage.

Et la mémoire la plus courte possible.

La sienne comme la notre.

Publié dans Perspectives

Commenter cet article

1815 16/05/2010 21:45


bon t'as vu, manu?
alonso a eu la gentillesse de se foutre dans le rail (comme prévu par mes soins sur le fil précédent: putain faut que je joue au loto cette semaine) dès le samedi matin, des fois que tu serais pas
encore parti en week end.

sympa le gars.


Ouais_supère 16/05/2010 22:30



Finalement je l'ai vu, le GP, hehe!


J'aurais été furax d'avoir raté ça, même s'il suffisait de voir les derniers mètres.



1815 15/05/2010 18:07


sinon j'adore l'argument du mépris de la sécurité des mécanos dans les stands: avec le limiteur calé à 80km/h et les freins carbone, il doit falloir quoi? 50cm pour s'arrêter?
jusqu'au début des 90's c'était pied dedans dans les pits. limitation zéro. si ton stand était au début de la pitlane, en repartant tu arrivais au bout à plus de 250km/h.

encore un fan d'alonso qui n'a pas digéré 2007?


1815 15/05/2010 13:39


heu... "foutu la zone dans sont team avec le pôvre alonso" ou refusé de baisser sa culotte comme l'ont fait avant lui trulli, fisico, piquet, et maintenant massa?

non parce qu'il fait pas se fier à tout ce que raconte alonso. remember "alone so", l'homme que renault n'a jamais aidé?


Air One 15/05/2010 12:01


Hamilton a raison sur un point : kaskapointe est un voyou que personne ne respecte malgré son palmarès et pour cause, il fut un spécialiste des coups de volant, coups de frein intempestifs et
Ferrari une experte en tricheries qu' on ne compte plus.

Hamilton a tort sur un point : qu' il ne fasse pas trop la fine bouche, il a déjà foutu la zone dans son team avec Alonso, menti à des commissaires (affaire Trulli), zigzagué sur la piste au mépris
des rêgles sportives, fait n' importe quoi dans l' allée des stands en se foutant bien des mécanos qui y bossent et tou comme Schum', les 3/4 des pilotes ne peuvent pas le blairer (le coup de la
jalouise a bon dos).

En résumé, Schumacher/Hamilton : même combat !


jaclaffite 14/05/2010 23:37


Pour l'instant, je vois pas ce qu'Hamilton a fait de répréhensible depuis qu'il est en F1, à part se taper Nicole Schumacher. Scherzinger pardon.


Ouais_supère 14/05/2010 23:41



J'en étais sûr, de toute façon on peut pas discuter, avec VOUS, les fanatiques. (mr green)