Bréking niouzes

Publié le par Ouais_supère

Une nouvelle tétine pour Tettel

 

On a pu lire ça chez Autosport, notamment, Vettel devrait se voir confier un nouveau châssis, après qu'un "problème", évidemment indéterminé, a été (j'ai vraiment du mal avec cette règle du "après que" + indicatif, ce que ça peut être moche) détecté sur celui utilisé jusqu'ici. C'est la nouvelle mode, apparemment. Mais tout de même, ça tousse un peu dans l'assistance.

 

Voilà, évidemment nous y sommes, il fallait bien trouver une raison au fait que le petit Mozart de la discipline se soit fait trouer avec une telle limpidité lors des deux derniers Grand Prix. Admettre l'hypothèse selon laquelle la grande intelligentsia des bouffeurs de pop-corn ait pu faire fausse route en déifiant le marmot avant d'en savoir un peu plus sur son compte, non, ça, ça relève de l'impossible. Et tant pis pour ce nase de Webber qui n'a plus qu'à se doter d'un charisme pour exister malgré plusieurs performances de rang.

Il n'empêche, ça fleure bon le châssis placebo pour Vettel. Et l'impression que le Seb a, peut-être, simplement perdu les pédales et sa belle confiance en lui face aux éléments forcément contraires que constituent une conception made in Newey fragile comme du verre et un équipier qui, lui, en a soupé des remises en question et se contente à présent d'envoyer puissamment le boulet direction le firmament.

Un pilote ne gagne pas à faire son auto-analyse, à trop regarder en lui il oublie de viser haut et loin. Il doit demeurer (ils le sont tous à peu près, demeurés, d'ailleurs) tête dans le guidon, persuadé que tout ennui ne peut prendre source que d'éléments extérieurs à lui-même, puisque lui, forcément irréprochable, est une machine à gagner des courses. On se souvient de Prost qui pouvait accuser deux autocollants non symétriques d'être responsables d'une de ses nombreuses non-victoires. Ainsi chez Red Bull tente-t-on de convaincre Vettel qu'il existe une raison technique à ses débâcles.

Autant dire que si c'est un échec, la saison de minot risque fort de lui paraître bien longue.

 

Welcome Texas Rangers

 

Ca y est, les Etats-Unis, via Austin dans son beau Texas, retrouvent leur ticket pour la F1, et on en prend pour un sacré bail: de 2012 à 2021. Et les organisateurs, eux, en prennent pour cher, puisqu'il s'agirait d'un circuit totalement nouveau, dessiné pour la F1 spécifiquement. Ambitieux, mais au fond, à quoi bon?

 

Je ne comprends pas cette manie de planter des circuits partout alors qu'il persiste, malgré les ronces et l'oubli des masses hurlantes, des vestiges d'infrastructures aux accents merveilleux d'un temps tristement révolu. Le sport auto a besoin de prestige et du lustre du passé. On sait très bien que ce qui nous fait regarder cette bouse week-end après week-end, c'est l'espoir un peu honteux et totalement vain que l'on va vivre, ou re-vivre, quelques uns des plus grands évènements de l'Histoire de la F1, avec soudain notre TV revenue au noir et blanc et des bolides réduits à l'état de cigares roulants au cul baladeur au dessus desquels oscilleraient au gré des bosses des casques même plus intégraux ne dissimulant qu'à grand peine des visages noircis par la poussière.
On sait très bien que ce sont les vieux murs de Monza, de Spa ou de Silverstone en passant par Monaco qui donnent à la F1 sa vibration, parce que par eux résonne encore l'écho du passé.
On veut des temples craquelés, bon sang, pas des tours de verre ni des design futuristes.
Aller voir un GP de F1, ce doit être un pèlerinage, où l'on devrait se signer, faire silence et retenir son souffle à l'instant de pénétrer son enceinte, ne serait-ce que pour ne pas déranger les âmes et les cadavres embaumés de ceux qui ont péri au combat le volant à la main, les yeux grand ouverts et la pédale écrasée par la lourdeur de leur pied droit. Balancez-nous de la sueur et du vieux cambouis sur ces murs, on veut que ça pue la mécanique et les souvenirs, un GP de F1.

Enfin bon. Va pour le Texas, puisque...

Publié dans Bréking niouze

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pouet 02/06/2010 21:45


N'est ce pas!
Avec le temps on s'attache à tout... et n'importe quoi.


pouet 02/06/2010 13:42


Waza j'ai envie de te baiser tellement t'es bonne. Chaque fois que je lis un de tes posts je bande jusqu'à la lune. Viens prendre ta récompense mon mignon!


Ouais_supère 02/06/2010 18:53



Belle générosité.



Lotus66 31/05/2010 18:06


héhé c'était bien la peine de lui donner un nouveau à chassis à babyschum (de plus en plus approprié ce surnom, surtout en ce qui concerne les manoeuvres suicidaires)

oui je sais, y'en a qui diront que c'était la faute à Webber, mais je reste perplexe

ou alors ils avaient déjà fait des essais de distribution de guns?


Ouais_supère 02/06/2010 18:53



Heureusement qu'ils étaient là, et qu'ils sont bidons, ces cons-là, sinon y aurait pas eu grand chose à dire de ce soporiphique GP.



1815 30/05/2010 18:44


bon, nando nos a encore gratifié d'un magnifique GP. superbe dépassement sur ce rookie surcoté de petrov... au bout de 40 tours. il a aussi passé kobayashi au cours d'une superbe passe d'arme...
par stands interposés.
ça devient inquiétant pour lui.
qqu'un se dévoue pour lui dire comment ça s'est terminé pour raikko?


Ouais_supère 02/06/2010 18:52



Oui, merveilleux, sublime.


Les déçus commencent à élever la voix, ça sent le dawa chez la Scuderia.



Waza 30/05/2010 18:34


Mouais, je sais même pas de quoi tu parles. Ce que je sais c'est que t'as 35 ans et que t'es encore en train d'essayer de prouver que Bourdais vaut 1 dixième de mieux que Villeneuve. Tous ceux qui
postaient sur le Live quand je suis arrivé sont partis et continué leur vie, à part la horde de guignols sur votre fan club grotesque de Jacques Laffite et ceux sur Express. Tout ce que t'as pour
te défendre ce sont tes insultes imaginaires sur comment je suis tombé du quatrième étage.

Et tes "amis" on les connaît hein : Jaclaffite, Stef, Cortese bref pas de quoi être fier.